Sunday, March 11, 2018

Prepa OPS / Préparation avant projection opérationelle pour la BFA.

https://www.flickr.com/photos/75387893@N03/albums/72157688687827370
Dans l'optique d'un déploiement opérationnel extérieur prochain au Sahel (Opération Barkhane), la BFA a procédé à un exercice majeur (Feldberg) à dimension interarmes avec plus de 500 soldats et une centaine de véhicules.

Déployés sur le terrain du CENTAC-1er Bataillon de chasseurs, le GTIA (Groupement tactique Interarmes) s'est entrainé durant deux semaines à travailler ensemble dans des conditions réelles et sur un terrain difficile (pluie, boue, ...)
Les troupes et le matériel ont été mobilisé de jours comme de nuits, camouflés et équipés de capteurs de tirs laser durant tout le temps de la manœuvre. Ils ont dû faire face à des Forces d'opposition très bien équipée et aguerrie en provenance du 5e RD.

Vue générale du centre opérationnelle (CO) de campagne
Nommé "Griffon", le GTIA avait à sa tête le 3e Régiment de Hussards et menait les opérations avec 200 de ses combattants sur le terrain.
150 picards du 1er régiment d'infanterie faisaient également poids au sein des forces avec en soutien des artilleurs du 1er régiment d’artillerie (1er RA), des sapeurs du 19e régiment du génie (19e RG), et de l'ALAT représenté par des unités du 3e régiment hélicoptère de combat (3eRHC).
Les forces allemandes présentes au sein de la BFA se sont également traduites sur le terrain par la présence d'unités du 295e PzArtilleriebataillon équipés de Wolf et de Fennek.

http://www.model-miniature.com/category.php?id_category=47 

Dans un prochain numéro de notre collection de livret "Military-Photo-Report : le Mag" entièrement consacré à l'exercice PREPA OPS, nous reviendrons en détail et de façon complète sur l'ensemble du déroulement de cette préparation avant projection.
A retrouver prochainement dans les pages de notre futur numéro de Military-Photo-Report: le Mag



AMX-10 RCR du 3e RH se positionnant pour faire feu sur un blindé ennemi.
VAB CB-127 armé par le 1er RI suivi par un camion GBC-180
Gazelle du 3e régiment d’hélicoptère de combat d'Etain.
Fennek (engin blindé allemand) appartenant au 295e PzArtilleriebataillon
Un des compartiment du Centre opérationnelle de campagne monté par le 3e RH
Un fantassin de la 2ème compagnie de combat du 1er RI équipé de son FAMAS et d'un AT4
AMX-10 RCR du 3e Régiment de Hussards sur le terrain de Mailly-Le-Camp au petit matin.
Équipe de tire ERYX du 1er Régiment d'Infanterie.


Retrouvez plus de photos de cette entrainement avec les Hussards, le 1er RI
et les autres régiments sur notre album Flick-R :
https://www.flickr.com/photos/75387893@N03/albums/72157664011517687



Friday, February 23, 2018

Premiers tirs du HK416 modèle FC au 5e RD.

https://www.flickr.com/photos/75387893@N03/albums/72157664011517687
Mercredi 21 février, les hommes et les femmes du 2e escadron du 5e Régiment de Dragons s’appropriaient le HK416. Une nouvelle arme destinée aux cavaliers du régiment interarmes.

Stand de tir lourd B6 de Mourmelon-le-Grand
Effectuer les premiers tirs, manipuler l’armement, réaliser l’adaptation dans le cadre de l’instruction au tir de combat (ISTC) du Famas vers le HK416. Tels étaient les objectifs de la séance de tir qui s’est déroulée, de bon matin, au stand de tir lourd de Mourmelon.

Un Dragon avec son HK-416 FC faisant feu.
Au cours de la journée, les différentes phases d'appropriation de l'arme ont été effectuées via les modules "Bravo", qui consiste à effectuer des tirs d'accoutumance à distance de conversation, et le module "Delta" qui consiste quand à lui à reprendre une partie des tirs Bravo, mais avec des protections balistiques sur les soldats.

Combattants alignés pour recevoir les instructions.
Les phases de ces modules se décomposent en 5 temps :
- tir à 25mètres debout,
- tirs à 50 mètres debout,
- tirs à 75 mètres en position intermédiaire (un genou à terre, ou deux, ou accroupie)
- tirs à 100 mètres couché bras franc
- et tirs à 200 mètres couchés et arme sur son bipied.

Environ 80 cartouches étaient assignées par combattant et ont été utilisées durant cette entrainement. 

Au sein du 5e Régiment de Dragons, Le HK 416 modèle F-C est amené à remplacer le FAMAS pour les troupes embarquées du régiment. Les unités d’infanterie étant équipées à ce jour de la dernière version du FAMAS FELIN.

Le HK-416: qu'est ce que c'est ?
Cette arme est appelée HK car produit par la firme "Heckler et Koch". Elle est, sur les photos vues ici, dans sa version F-C (F pour la version vendue à l'armée française, et C pour compact).
De calibre 5,56 mm OTAN, il est prévu, à terme, que l'armée française en acquière plus de 93 000 unités.


Dans un prochain numéro de notre collection de livret "Military-Photo-Report : le Mag" entièrement consacré au 5e Régiment de Dragons, nous reviendrons en détail et de façon complète sur le HK416 et le HK417 (la version longue également utilisé par le 5e RD)
A retrouver prochainement dans les pages de notre futur numéro de Military-Photo-Report: le Mag

L'instructeur explique la position accroupie aux jeunes recrues du 5ème Régiment de Dragons.
Une douille de 5.56mm s'éjecte du HK416 après un tir.
Cible atteinte pour ce tireur du 2ème escadron à l'avant de sa colonne.
Un Dragon avec son HK-416. La sangle ISTC et le bipied sont bien visibles sur cette image.
Vu arrière d'un tir de HK416 avec les cibles au fond lors d'un tir, un genoux à terre, à 75 mètres.
Jeune féminine du 2e escadron portant son FRAG (gilet pare-éclats)
La quarantaine de combattants venue s'entrainer au stand prennent ici leurs instructions.

Retrouvez plus de photos de cette entrainement avec les Dragons
et leur nouveau HK416 F C sur notre album Flick-R :
https://www.flickr.com/photos/75387893@N03/albums/72157664011517687




Thursday, November 30, 2017

Exercice "FOROPS" avec le 5e Régiment de Dragons

Dans le cadre de la remontée en puissance de l'armée de terre, modèle «au contact», qui exige plus d'effectifs et surtout des régiments plus puissants et mieux entraînés (format « Scorpion »), le 5e régiment de dragons est recréé le 12 juillet 2016 à Mailly-Le-Camp.
Il a comme principale caractéristique d'être le seul régiment de métropole à être à dimension interarmes. Ainsi il est constitué de :
- 3 escadrons de chars Leclerc et VBL à 4 pelotons,
- 2 compagnies d'infanterie sur VBCI à 3 sections de combat et une d'appui,
- 1 compagnie d'appui mixte à 2 sections de combat du génie et un DLOC de l'artillerie sur VAB et PVP,
- 1 escadron de commandement et de logistique,
- 1 escadron de reconnaissance et d'investigation à 4 pelotons sur VBL,
- 1 escadron d'intervention de réserve.
Tourelle CB-127 sur un VAB des Forces d'oppositions

Aujourd'hui le 5e RD a 3 principales missions :
- Comme tout autre régiment français il est projetable en mission extérieure (OPEX) comme intérieure (Vigipirate, par exemple)
- sa seconde mission est de fournir en permanence des forces d'oppositions (anciennement FORAD) au Centre d'entraînement au Combat (CENTAC).
- la troisième mission enfin est celle de l'expérimentation, notamment pour le programme SCORPION. En effet le 5e RD sera le premier à recevoir les nouveaux matériels propres à ce programme tel le GRIFFON (remplaçant du VAB).

L'une des 3 missions du 5e RD étant donc de jouer une force d'opposition permanente au profit du CENTAC, le régiment a donc naturellement repris l'héritage des anciennes Forces Adverses. Cependant, alors que les Foradiens "jouaient" avec des AMX-30 et des AMX-10 P. Le 5e RD, quand à lui, possède des engins de dernière génération pouvant être envoyé en opération extérieure.
Leclerc et VBCI prenant lieu et place des gammes AMX maintenant remisés en attendant destruction et ferraillage.

La particularité des Foradiens cependant était la couleur bleue aussi bien sur les véhicules que sur les uniformes, couleur si caractéristique que nous en avions d'ailleurs produit un livret complet intitulé "Bleu FORAD" : https://musmontis.wixsite.com/m-p-r/bleu-forad

Les Peugeot 4 (P4) elles aussi ont reçu les fameux triangles de reconnaissance.
Aujourd'hui les Forces d'opposition (FOROPS) utilisant des véhicules projetables, ils ne peuvent plus se permettre de peindre leurs engins de façon permanente. Il a donc fallu trouver une solution et après plusieurs essais, ce sont des triangles jaunes/oranges en vinyle autocollant qui ont été retenu.
Il suffit ainsi de les enlever si les véhicules doivent partir en opération extérieure.


Dans un prochain numéro de notre collection de livret "Military-Photo-Report : le Mag" du début d'année 2018, nous reviendrons en détail et de façon complète sur ce régiment unique.
A retrouver prochainement dans les pages de notre futur numéro de Military-Photo-Report: le Mag

Étant un exercice 5e RD contre 5e RD, ce char n'a pas les triangles jaunes afin de le différencier de ses adversaires.
Leclerc du 5e RD avec son sur-camouflage jaune/orange typique.
Les garages du régiment permettent au parc de véhicules d'être toujours opérationnels.
VBCI VPC (version poste de commandement) du 5e Régiment de Dragon
Tôt le matin, les troupes se mettent en place, ici un VBCI avec les soldats qui se préparent.

Plus de photos de l'exercice sont à voir sur notre album Flick-R :
https://www.flickr.com/photos/75387893@N03/albums/72157689799451394

Friday, November 10, 2017

Exercice Humières / GTIA au Centre d'Entraînement Au Combat

https://www.flickr.com/photos/75387893@N03/albums/72157689101865134
C'est sous le commandement du 1er Régiment de Chasseurs à cheval (1er RCh) que s'est déroulé la rotation numéro 16 du centre d'entraînement au combat (CENTAC).

Nommé "exercice Humières" du nom du marquis de Humières, premier du nom (1628 - 1694) et fondateur du 1er Régiment de Chasseurs. La manœuvre a vu plus de 10 régiments différents répartis en 3 SGTIA (sous-groupement tactique interarmes) évoluant et travaillant ensemble pendant presque une semaine sur un terrain difficile et face aux forces d'oppositions jouées par le 5e Régiment de Dragon.

AMX-10 RCR du 1er RIMa, fantassins embarqués et à pieds du 3e RIMa et du 35e RI, engins du Génie du 3e RG, VBL Milan et autres engins du 1e RCh,.... et bien d'autres matériels.
C'est tout cela et plus encore que vous pourrez retrouver prochainement dans les pages de notre futur numéro de Military-Photo-Report: le Mag



Un tireur minimi (5.56mm) du 3e RIMA.
VBLL du 3e RIMa franchissant ici une impressionnante flaque de boue
Tir d'un AMX-10 RCR du 1er RIMa intégrant ici le SGTIA A
VBCI du 5e Régiment de Dragon (forces d'oppositions) qui sera développé dans un prochain article.
Soldat du 3e Régiment d'Infanterie de Marine en train de faire feu
AMX-10 RCR et VBL du 1er RIMa (9e BIMa)
VAB ouvrant un convoi de transports de troupes et appartenant au SGTIA A
Engin du génie rapide de protection (EGRAP) appartenant au 3e RG

Et plus de photos de l'exercice sont à voir sur notre album Flick-R :
https://www.flickr.com/photos/75387893@N03/albums/72157689101865134



Monday, September 11, 2017

Exercice de tirs AMX-10 RCR et VBL (12.7 et 7.62mm)


Pour faire la promotion de notre nouveau numéro de la collection de livrets photo "Military-Photo-Report : Le Mag"
Notre blog vous propose quelques images tirées du livret photo numéro 10 intitulé "Les feux d'Esterhazy".

Comme le titre de ce livret le laisse suggérer, c'est avec le 3e escadron de cavalerie que nous nous embarquons cette fois pour un exercice de tir réel sur les camps de Champagne.
En effet "Esterhazy" est le nom d'un régiment de hussards du Royaume de France créé en 1764 et dont le 3e RH est l'héritier des traditions.

Au programme : AMX-10 RCR en réapprovisionnement, en phase de tir, vu de l'intérieur et de l'extérieur, VBL 12.7mm en train de tirer ses .50, VBL en version 7,62 avec les nouvelles MAG, ....
Tout cela et plus encore est a voir dans notre nouveau numéro.

Ce numéro est disponible à l'achat sur le site de Model-Miniature à cette adresse : http://www.model-miniature.com/product.php?id_product=576

AMX-10 RCR juste après avoir tiré son obus
12.7mm sur VBL en phase de tir
Un Tankiste du 3ème escadron dans son blindé
Vu intérieur d'un AMX-10 en train de tirer, ici le chargeur remet un obus dans la culasse.
Phase de réapprovisionnement des AMX-10 RCR

Et plus de photos de l'exercice sont à voir sur notre album Flick-R :
https://www.flickr.com/photos/75387893@N03/albums/72157686507996564

 

Sunday, May 14, 2017

Entrainement anti-émeute pour projection en opérations extérieures

https://www.flickr.com/photos/75387893@N03/albums/72157681014559992
Le rôle de l'armée de terre lors de ses opérations extérieures est complexe et très varié. Combat offensif comme défensif, maintien de la paix, maintien de l'ordre dans des pays livrés au chaos, interposition, missions humanitaires, …
Toutes ces phases sont traitées quotidiennement afin de toujours tenir prêts les soldats aux diverses missions qui les attendent. Et quelques fois des exercices particuliers sont mis en place afin de tester et d'évaluer en situation réelle tout ce qui a été appris au cours des diverses formations.

Ainsi, pendant la semaine du 9 au 12 mai 2017, un exercice de maintien de l'ordre en vue de projections vers les théâtres extérieurs a été organisé au sein du 3ème régiment de Hussards avec l'appui d'instructeurs venus du CENZUB (centre d'entraînement aux actions en zone urbaine).
Une unité du 1er RI était également présent et s'est entrainé elle aussi en vue de sa prochaine projection en OPEX (OPération EXtérieur)

Manifestant face aux forces françaises
Tout au long de l'entraînement, les unités ont tour à tour joué le rôle de ceux qu'ils pourraient rencontrer en face d'eux lors de leurs missions futures. Les unités adverses avaient donc pour mission de passer au-delà d'un check-point tenu par les forces françaises qui avaient quant à elles pour ordre de ne laisser passer que les personnes munies de papiers officiels.
Le but étant d'entraîner les hommes à toute éventualité. De fait, au fur et à mesure de l'exercice, l'intensité est montée progressivement.
Ainsi la foule qui, au départ, chahutait gentiment les soldats postés au check-point, est devenus de plus en plus nombreuse et de plus en plus agressive.
Le rôle des soldats français était alors de donner une réponse proportionnée à chaque nouvelle montée en intensité de l'agressivité des manifestants.
Jets d'objets divers, obstruction des voies d’accès, mise en place de barricades, mais aussi, afin de corser encore plus le scénario, des manifestants plus pacifistes au milieu de ceux particulièrement hargneux qu'il faut traiter eux aussi en fonction de leur degré d'agressivité.

Tir de Lance-grenade COUGAR
Charge a donc été donnée aux soldats du 1er RI puis a ceux du 3ème RH de repousser les manifestants, de dégager les voies d'accès et de disperser la foule.
Le paroxysme de la journée d'entraînement est atteinte lorsque des coups de feu de la part des manifestants touchent un soldat français le laissant au sol inanimé.
Les forces anti-émeute doivent alors faire intervenir des blindés légers afin d'évacuer le blessé et de couvrir la retraite des personnels anti-émeute jusqu’à leur point de départ.

Tout au long de l'exercice, les soldats ont pu s'exercer au tirs de grenades lacrymogènes, à garder leur calme même lors d'agressions verbales ou de coups sur les boucliers, à ne pas répondre aux provocations, à réagir à toutes situations, même extrême, …

Au terme de la semaine, l'ensemble des modules à acquérir ont été validés et nous n'avons plus qu'à souhaiter bonne chance à nos forces lors de leur prochaines missions en territoire extérieur.

Plus de photos de l'exercice sont à voir sur notre album Flick-R :
https://www.flickr.com/photos/75387893@N03/albums/72157681014559992

Les soldats sont spécialement équipés pour l'occasion avec casque, gilets pare balle, jambières, ... soit 25 à 30 Kg en tout.
Patch de la Brigade Franco Allemande dont font partie le 3ème Régiment de Hussard et le 1er Régiment d'Infanterie.
Tir de grenade lacrymogène pour disperser la foule devenue trop agressive.
Check-point tenu par l'armée Française.
Manifestant jetant des blocs de caoutchouc représentant des pavées ou des cailloux.
Véhicule Blindé Léger (VBL) Panhard en soutien aux forces anti-émeute.