Tuesday, December 23, 2014

Book on the AMX-30 / Livre sur les AMX-30

Beaucoup parmi nous ont grandi pendant la guerre froide, et un certain nombre d’entre nous ont effectué leur service militaire durant cette même période. En france, l’un des plus importants industriels de l’armement de cette époque fut le DEFA (devenu le DTAT, et ensuite le GIAT). Cet industriel français donna naissance à l’AMX-30, char de conception originale, en comparaison aux blindés plus lourds produits par les anglo-saxons. Le 30 tonnes fut le char de bataille le plus utilisé par des milliers de jeunes appelés durant leur service militaire. Il représenta un effort quasi national, l’industriel ayant un grand nombre d’usines dans plusieurs régions du pays. Les équipages de ce blindé, jeunes appelés et soldats engagés, venus de toutes les régions de France, l’ont servi pendant plus de 40 ans. L’AMX-30 représente pour nous, auteurs de ce livre, une réussite technique à plusieurs niveaux, mais aussi le symbole d’une époque. Nous espérons que les anciens servants de ce char, que tous les anciens de la Cavalerie française, que tous ceux qui à un moment de leur vie ont travaillé à ses côtés, que tous les maquettistes et modélistes européens, et enfin, que les passionnés de l’histoire militaire française, apprécieront cet ouvrage consacré à un blindé qui restera à jamais dans la mémoire collective. 47 ans après sa mise en service au sein du prestigieux 503e RCC, l’AMX 30 est toujours en action.

192 pages format A4
500 photographies
39,90€ + frais de port

http://www.model-miniature.com/product.php?id_product=437

Many of us grew up during the Cold War, and a number of us have done their military service during the same period. In France, one of the largest arms manufacturers of this era was the DEFA (now DTAT and then GIAT). This French industrial gave birth to the AMX-30, original design tank, compared to the more heavy armor produced by the Anglo-Saxons. 30 tons was the battle tank as used by thousands of young conscripts during their military service. He represented a quasi national effort, the manufacturer with a large number of factories in several regions of the country. The crews of the armored, called and committed young soldiers from all regions of France, have served for over 40 years. The AMX-30 is for us, the authors of this book, a technical success on many levels, but also the symbol of an era. We hope that the old servants of this tank, all the elders of the French Cavalry, that everyone at some point in their lives have worked with him, that all European designers and pattern makers, and finally, that enthusiasts French military history, will appreciate this book on shielded that will forever remain in the collective memory. 47 years after its commissioning at the prestigious 503rd RCC, the AMX 30 is always in action.

192 pages A4
500 photos
€ 39.90 + postage



Tuesday, December 9, 2014

AMX-10 RCR du 3ème Hussard en exercice à Baumholder.

Dans l'optique d'une projection en OPEX (opération extérieure), le 3ème régiment de Hussard, encore dans la 250ème année de son anniversaire, à envoyé un de ces escadron s'entrainer dans le camp militaire allemand de Baumholder, camp qu'ils connaissent bien de par l'appartenance du régiment à la brigade franco-allemande (BFA).
Arrivé sur place, en plus d'un terrain difficile, les soldats ont du faire face à une météo capricieuse avec; Un jour du gel et des températures inférieures à zéro, un autre jour un terrain couvert de boue et très humide, et d'autres jours encore sous une épaisse couche de neige.
Une partie de l'équipe MM a pu se rendre sur le terrain et a pu suivre plusieurs rotations en cessions de tir notamment.

Décembre 2014 étant par ailleurs le mois où Model-Miniature propose sont nouvel AMX-10 RCR avec boitier anti-IED, antennes et figurine de tankiste, c'était donc l'occasion parfaite de pouvoir prendre en image ces mêmes véhicules en plein action apportant ainsi un support visuel au produit proposé.
Très professionnel comme à son habitude, les hommes et femmes du 3ème RH ont effectué plusieurs simulations de combat avec tirs sur cible fixe, tirs sur cibles mobiles mais également simulation de réplique ennemi avec dégâts matériel et humain factice.
En effet, porter secours en zone de combat à des unités touchées et les extraire faisait également parti de l’entrainement et permettait d'aguerrir encore un peu plus les soldats à toute éventualité lors de leurs futurs déploiements.

Nous remercions particulièrement la cellule communication du 3ème RH ainsi que les soldats et officiers qui ont eu la gentillesse de nous accueillir et à qui nous souhaitons bonne chance dans l'accomplissement de leurs futures missions.


 
  
Translated by "Merlin Robinson"
In the context of an external operational exercise held outside of the French metropole, the 3e Régiment de Hussards  sent a squadron to train in the German military camp in Baumholder. The regiment, now in its 250th year of existence, knows the area well from its use by Franco-German brigade (BFA) and by French forces during the cold war. Once the troops arrived on the Baumholder training ground, in addition to difficult terrain, the soldiers faced capricious weather. Days of frost and temperatures below zero were followed by a thaw that left the exercise area sodden with mud and very wet. In the last part of the exercise the whole area was blanketed by snow.
Part of the MM team were able to follow the regiment in the field and took several rotations shooting particular photo assignments. December 2014 is a serendipitously month for the AMX-10RC: Model-Miniature offers are new AMX-10 CPR with anti-IED box, antennas and tanker figurine. This was the perfect opportunity to take pictures of the real vehicle in action, providing ideal reference for our latest offering.
Very professional as usual, the men and women of the 3e RH conducted several combat simulations shooting at moving targets, but also operated against simulated enemy forces with convincing material and human "damage". The training was realistic and allowed the units involved to harden their personnel to the possible situations they might meet in future deployments. Special thanks go out to the communications officer of the 3e Régiment de Hussards, and to the officers and soldiers who were kind enough to welcome us. We wish them all the best of luck in their future missions.


AMX-10RCR in snow.
AMX-10RCR in defensive position.
VBL (Véhicule blindé léger) in patrol
GALIX grenade launcher on AMX10 RCR
AANF1 machin gun on VBL in firing
Machine gun of AMX-10 RCR turret in firing.
VBL in snow
Soldiers injured dummy behind a VBL
VBL with ammunitions

Friday, October 31, 2014

Exercice militaire FORAD vs FORAD

Afin de boucler notre étude sur les AMX-30 et la FORAD, notre équipe s'est déplacé à Mailly-Le-Camp, fief de la FORAD, afin d'assister à une rotation mettant en scène les hommes et des véhicules du CENTAC lors d’exercices d'entrainement grandeurs nature.
C'était l'occasion pour nous de boucler la boucle après nos études en garage : 

L’exercice mettait au prises des éléments FORAD contre FORAD ce qui était parfait pour nous étant donné qu'il y aurais donc des véhicules "bleu" de chaque côté.
La mise en place des hommes et des véghicules sur le champ de bataille le matin nous à permi d'observer en statique comment se préparaient les forces, poste de tir milan, VAB, groupe de combat mobile, chars 30 tonnes, AMX-10P et autres P4 étaient déployées des deux côté.
La fin de matinée à vu le début de divers contacts et combats un peut partout sur le terrain et dans les forets du camps.
Le point d'orgue de la journée à été atteint lors de l'attaque puis la prise d'un village par toutes les forces conjointes disponibles qu’elles soient à pied, motorisé ou blindé.

Remerciement spécial à la cellule de communication du CENTAC ainsi qu'aux soldats et officiers qui nous ont reçu pour notre reportage.
 
  
Translated by "google traduction"
To complete our study of the AMX-30 and the OPFOR, our team moved to Mailly-le-Camp, home of the OPFOR, to attend a rotation featuring men and vehicles at CENTAC exercise training variables in nature.
It was an opportunity for us to circle our studies in the garage:

The exercise involved the elements taken against OPFOR OPFOR which was perfect for us given that so there would of "blue" vehicles on each side.

The establishment of men and véghicules on the battlefield in the morning permi us to observe how static forces were preparing, shooting station milan, VAB, mobile combat group, 30-ton tanks, AMX-10P and other P4 were deployed on both sides.

Late morning saw the start of several contacts and fighting over a can on the ground and in the forests of the camps.

The highlight of the day was achieved in the attack and taken to a village by the joint forces all available whether on foot, motorized or armored.


Friday, October 10, 2014

AMX-30 B2 / FORAD



 L'AMX-30 B2 est un char de combat français qui fait suite à la famille des AMX-30 instigué dès la fin des années 50. La version B2 quand à elle a été officiellement mis en service en 1982. Ce char à été construit de deux façons : soit directement neuf sorti en usine, soit rétrofité sur la base de versions précédentes. En effet sur ces formes générales, peu de choses changent extérieurement. cependant dans le détail, nombre de pièces apparaissent ou disparaissent des versions précédentes.

L'électronique en particulier était un nouvel atout pour ce char de nouvel génération. Ainsi, le télémètre-lunette à coïncidence céda la place à un télémètre laser et à la conduite automatique COTAC à séquence de tir très rapide déjà installée sur l'AMX-10RC tandis que la caméra thermique Castor réalisée par Thomson-TRT Défense et installée à droite du canon permettait la détection des cibles à plus de 5000 mètres et leur identification entre 1000 et 3000 mètres.  Sur la gauche de la tourelle prenait place un projecteur-illuminateur en lumière blanche et un nouveau système de vision passif remplaçait l'actif infrarouge des versions précédentes.
Le moteur également subi des changements avec désormais un polycarburant HS 110.2 turbo-compressé de 12 cylindres donnant 680 ch à 2400 tr/mn et une boîte de mécanisme semi-automatique ENC 200 Minerva à convertisseur de couple avec commandes électro hydrauliques et direction hydrostatique.

 Ce char étant un engin comparable aux M-48/M-60 Patton Américain ou encore au Léopard Allemand, c'est donc naturellement que le CENTAC s'en dota.
système de simulation de tir sur le canon de l'AMX-30

Les AMX-30 B2 de la FORAD (acronyme pour "FORse ADverse") ont toutefois des particularités notables comparés aux AMX-30 B2 classiques.

En effet, devant jouer des rôles d'"ennemis" ces engins sont souvent maquillés avec des accessoires.

Pour les plus notables citons les bidons à l'arrière (comme sur certains chars soviétiques) un faux Snorkel derrière la tourelle, un faux extracteur de fumée sur le canon, La TVBNL a été entourée de tôle pour simuler le phare IR des T-72, un ingénieux marche pied a été ajouté sur le devant du char permettant de monter dessus plus facilement et plus rapidement, ......

A l'encontre, d'autres choses ont été enlevés comme le coffre de nuque de tourelle et du coffre NBC qui va avec. Le téléphone de troupe ou encore l'ANF1 de tourelle ont également été enlevés entre autres choses.
un des systèmes de détection laser sur la tourelle
Un des autres ajouts majeurs sur ces chars est bien sur le système de simulation des feux et de recueil de données : grâce à des simulateurs de tir laser basse intensité et au système informatique CENTAURE, tous les feux sont simulés et sanctionnés.

La couleur de ces engins était au début identique aux autres chars français (trois tons OTAN)
Puis un premier bariolage a été mis dessus avec différentes couleurs afin de le différencier plus facilement (il avait alors des taches noir, blanc, marron et vert très vif)
Puis le camouflage FORAD à finalement été standardisé d'abord en 4 couleurs : "gris, bleu, noir et gris/bleu" puis ensuite par facilité tout les engins ont fini par être bariolé en bleu-gris et en noir OTAN.
Les bandes étant peintes approximativement aléatoirement. certaines similitudes sont observables, mais cependant rien de comparable avec les couleurs de l'armée en 3 tons qui sont eux soumis a de strictes schémas de formes et de couleurs.  


Remerciement spécial à la cellule de communication du CENTAC ainsi qu'aux soldats et officiers qui nous ont reçu pour notre reportage.
Blason du Centac avec la devise "Vae Soli" qui signifie "Malheur à celui qui va seul"



Translated by "Merlin Robinson"
The
AMX-30B2 is a French battle tank which followed the AMX-30B into service in the 1980s. The AMX-30B upon which the AMX-30B2 was based began development in the late 1950s. The first AMX-30B2 batches entered service in 1982. AMX-30B2s were procured newly built from 1982-1985 and thereafter on the basis of upgrading existing AMX-30B battle tanks.  In general form, the family resemblance remains, despite numerous detail changes from the AMX-30B. Many detail changes were made throughout the AMX-30B2 program, which was conducted over nearly a decade by GIAT at the Atelier de Roanne. Modern electronics in particular were a boon for the new generation AMX-30B2 battle tank. Thus, the optical coincidence rangefinder and gunner's telescopic sight of the AMX-30B gave way to a laser rangefinder and the computerized COTAC fire control system (as well as the DIVT-13 low light camera system). These proven systems were already successfully proven on the GIAT AMX-10RC. Later versions of the AMX-30B2 mounted the DIVT-16 Castor thermal gunnery camera made ​​by Thomson-TRT (Thales) installed on the right side of the mantlet. The DIVT-16 permits target detection at over 5,000 meters and target identification between 1000 and 3000 meters. On the left side of the mantlet the white light projector was retained in form of the PH-8B previously used as an infrared projector.

The engine also underwent changes. The Hispano Suiza HS110 engine was replaced with a turbocharged version giving 680 hp at 2400 rpm and ENC 200 Minerva semi-automatic transmission with electrohydraulic controls and hydrostatic steeringThe AMX-30B2 was comparable to the American M-60A3 Patton or the German Leopard 1A5, so it's natural that CENTAC keeps them as useful OPFOR equipment.

An article about the center is visible at this address:
http://militaryphotoreport.blogspot.fr/2014/06/centac-OPFOR-5e Regiment de-dragons.html

The AMX-30B2s operated by the FORAD (FORAD is the acronym for "Force Adverse", translating literally to OPFOR) have significant particularities compared to the conventional AMX-30B2. Indeed, to play the roles of "enemy" these vehicles have been extensively disguised with accessories. The most notable additions include the fuel drums fitted to the rear of the tank (like on some Soviet tanks), a false shnorkel behind the turret, a fake fume extractor on the barrel, the CASTOR camera surrounded by sheet metal to simulate the IR projector seen on some Soviet tanks. An ingenious addition is the foot sling added to the front of the hull to ease mounting up for the crew...

In contrast, other parts were removed, such as the NBC box fitted to the turret bustle. The infantry phone box and the ANF1 cupola machinegun were also removed among other things. One of the other major addition to the tanks is on the combat simulation system, which includes amber flashers and laser detection sensors and the CENTAURE computer system. All hits are registered by the system and are recorded. The original colour of these vehicles when the FORAD was formed was identical to that carried on other contemporary French tanks (three tone NATO pattern), but this was followed by the adoption of other camouflage patterns (including a 4-tone scheme based on gray, blue gray, black and green). The FORAD standardised on blue-gray background and NATO black stripes to standardize the pattern. The black stripes are painted randomly, similarities are observable, but still nothing like the precise pattern of the French standard 3-tone camouflage patterns.


For more pics of AMX-30 FORAD, go to :   https://www.flickr.com/photos/75387893@N03/sets/72157644533845589/

Différentes pièces pour grimage : Faux bidons à l'arrière, faux snorkel, ...
Exemple d'AMX-30 D, le dépanneur sur AMX-30
Pot de fleur d'un AMX-30 dans le camp du CENTAC

Thursday, September 25, 2014

Exercice SCHNELLER ADLER 2014 avec la Luftlandebrigade 26

  Du 08 au 26 Septembre, la Brigade Aéroportée 26 a procédé à d'importantes manœuvres dans la région de la Sarre et de Rhénanie. Cet exercice porte le nom de "SCHNELLER ADLER 2014" (qui signifie "Aigle rapide"), Model-Miniature et Military-Photo-Report étaient présents pour suivre les différentes phases de cette grande démonstration du savoir faire de l'armée Allemande et en particulier ici des soldats de la Luftlandebrigade 26.

Soldats en position face à des civils hostiles prêt a déborder leur dispositif.
Lors de cette opération, environ 520 soldats ont été déployés pour procéder à différentes phases de l’exercice, le tout sous le commandement du Général Andreas Hannemann, chef de la Luftlandebrigade 26 depuis le Février 2012.
L’objectif de cette grande opération est en particulier l'entrainement pour des opérations d'évacuation militaire.
Les évacuations militaires forment d'ailleurs la mission de base de la brigade aéroportée 26. Il s'agit d'une spécialité de cette unité qui a déjà fait ces preuves par le passé.
Ainsi les hommes de la Brigade se sont vu être déployés en 1993 en Somalie et au Cambodge.
Depuis 1995 ils sont présents dans les Balkans, en 1997 ils ont participé à l'évacuation des ressortissants étrangers dans Tirana.

"Mungo" Véhicule très polyvalent et aérotransportée
En 2002/2003, ils ont été déployé en Afghanistan au sein de l'ISAF, en 2006 ils étaient au Congo, cette Brigade a même eu l'honneur de défiler le 14 Juillet 2007 sur les Champs-Elysées Parisiens.

Pour l'opération / exercice SCHNELLER ADLER 2014, un certain nombre de "figurants" ont été utilisé pour représenter les citoyens allemands à évacuer et les citoyens éventuellement d'autres nations, évacués par les soldats de la Bundeswehr en provenance des zones de crise ou de guerre. En cas de prise d'otage, le Commandement des forces spéciales de la DSK dois se mettre dans une position offensive pour libérer les otages.
Parachutage des hommes de la Brigade 26
Parachutage de véhicules, de matériel et de soldats, déploiement en territoire, prise de position, sécurisation de zone, libération et évacuation de ressortissants. Tels ont été les principales phases de l'entrainement grandeur nature qu'il nous a été donné d'assister.

L'organisation en direction de la communication à été d'une qualité impressionnante de notre point de vue; ainsi tout était prévu pour que nous puissions assister à un maximum de phases de l'opération et ce dans les meilleurs conditions possibles. Dans cette idée, un Aérodrome civil à été utilisé afin de nous permettre d'avoir une vue parfaite sur les opérations aéroportées et de largage, des transports en voiture de l'armée ainsi qu'en blindé étaient également à disposition pour nous amener la ou l'action se passait. 
Soldat sécurisant une zone en territoire hostile
Cette parfaite organisation de la communication nous à ainsi permis de pouvoir assister à plusieurs phases de l’exercice très intéressants comme notamment une émeute de population venu harceler les troupes aéroportés qui devaient faire face à la foule.
Ainsi, après avoir été largué et avoir rejoint le lieu ou la Brigade devais sécuriser une parcelle de terrain avec quelques habitations, une simulation de groupes de civils hostiles manifestant contre la présence de l'armée et son opération se sont approché de la ligne de sécurité des troupes allemandes.
Le but était de tester une unité militaire à gérer une situation de police en plein milieu d'une opération d'évacuation.
Parfaitement appréhendé, la manœuvre s'est conclu par un succès de la Luftlandebrigade 26.



Un remerciement spécial au Capitaine Anne Schönberger pour tout le temps passé avec nous. Ainsi qu'aux soldats et officiers de la 26ème brigade aéroporté pour la très grande qualité de leur organisation.
Logo de la bundeswehr    /    logo de la Luftlandebrigade 26    /    Logo d'unité visible sur les véhicules


Translate by "Google Traduction"From September 8 to 26Airborne Brigade 26 process has significant operations in the Saarland and Rhineland. This exercise is called "SCHNELLER ADLER 2014" Model-Miniature and Military-Photo-Report were present to monitor the various phases of this great demonstration of knowledge of the German army and especially here Luftlandebrigade 26 soldiers.

Soldiers in position against hostile civilians ready to spill their device.
During this operation, about 520 soldiers have been deployed to conduct different phases of the exercise, all under the command of General Andreas Hannemann, chief Luftlandebrigade 26 since February 1, 2012.
The purpose of this operation is particularly great in training for military operations evacuation.
Military discharge also form the core mission of the Airborne Brigade 26 This is a specialty of this unit to the evidence already in the past.
So the men of the Brigade have been deployed to Somalia in 1993 and Cambodia.
Since 1995 they are present in the Balkans in 1997 they participated in the evacuation of foreign nationals in Tirana
"Mungo" very versatile Vehicle aérotransportée

In 2002/2003 they were deployed to Afghanistan as part of ISAF in 2006 they were in Congo this Brigade had the honor to march 14 July 2007 on the Champs Elysees Paris.

For operation / exercisse SCHNELLER ADLER 2014, a number of "extras" were used to represent the German citizens to evacuate citizens and possibly other nations evacuated by Bundeswehr soldiers from areas of crisis or war. In case of hostage taking, the Special Operations Command of the DSK should get into an offensive position to release the hostages.
Parachuting men Brigade 26

Airdrop of vehicles, equipment and soldiers deployement territory, position, secure area, liberation and evacuation of nationals. Such were the main phases of the training scale that has been given us to attend.

The organization towards communication were of impressive quality from our point of view; and everything was planned so we could attend a maximum phase of the operation and in the best possible conditions. With this idea in a civil airfield was used to allow us to have a perfect view of airborne operations and release, transport by car from the army as well as armored were also available to bring us or Action is spent.
Soldier secure an area in hostile territory

This perfect organization of communication and enabled us to attend several phases of the exercise very interesting as such a riot of people came to harass the airborne troops who were to face the crowd.
Thus, after being dropped and having joined the Brigade had to place or secure a plot of land with a few houses, a simulated hostile civilian groups demonstrating against the presence of the army and its operation have approached the security line German troops.
The aim was to test a military unit to handle a situation police in the middle of an evacuation operation.
Fully apprehended, the maneuver ended with a successful 26 Luftlandebrigade.

Special thanks to Captain Anne Schönberger for all time spent with us. And the officers and men of the 26th Airborne Brigade for the high quality of their organization.

More pics on this 3 Flick-R pages :

 
http://militaryphotoreport.blogspot.fr/2014/09/exercisse-schneller-adler-2014-avec-la.htm


Une Wolf en position au bord d'une route à l'entrée de la zone sécurisée.
BV-206 (appellé VHM en France) et nommé Hägglunds par la Bundeswehr
Recherche et détection d'éventuelles mines ou IED à l'intérieur de la zone contrôlé.