Friday, October 31, 2014

Exercice militaire FORAD vs FORAD

Afin de boucler notre étude sur les AMX-30 et la FORAD, notre équipe s'est déplacé à Mailly-Le-Camp, fief de la FORAD, afin d'assister à une rotation mettant en scène les hommes et des véhicules du CENTAC lors d’exercices d'entrainement grandeurs nature.
C'était l'occasion pour nous de boucler la boucle après nos études en garage : 

L’exercice mettait au prises des éléments FORAD contre FORAD ce qui était parfait pour nous étant donné qu'il y aurais donc des véhicules "bleu" de chaque côté.
La mise en place des hommes et des véghicules sur le champ de bataille le matin nous à permi d'observer en statique comment se préparaient les forces, poste de tir milan, VAB, groupe de combat mobile, chars 30 tonnes, AMX-10P et autres P4 étaient déployées des deux côté.
La fin de matinée à vu le début de divers contacts et combats un peut partout sur le terrain et dans les forets du camps.
Le point d'orgue de la journée à été atteint lors de l'attaque puis la prise d'un village par toutes les forces conjointes disponibles qu’elles soient à pied, motorisé ou blindé.

Remerciement spécial à la cellule de communication du CENTAC ainsi qu'aux soldats et officiers qui nous ont reçu pour notre reportage.
 
  
Translated by "google traduction"
To complete our study of the AMX-30 and the OPFOR, our team moved to Mailly-le-Camp, home of the OPFOR, to attend a rotation featuring men and vehicles at CENTAC exercise training variables in nature.
It was an opportunity for us to circle our studies in the garage:

The exercise involved the elements taken against OPFOR OPFOR which was perfect for us given that so there would of "blue" vehicles on each side.

The establishment of men and véghicules on the battlefield in the morning permi us to observe how static forces were preparing, shooting station milan, VAB, mobile combat group, 30-ton tanks, AMX-10P and other P4 were deployed on both sides.

Late morning saw the start of several contacts and fighting over a can on the ground and in the forests of the camps.

The highlight of the day was achieved in the attack and taken to a village by the joint forces all available whether on foot, motorized or armored.


Friday, October 10, 2014

AMX-30 B2 / FORAD



 L'AMX-30 B2 est un char de combat français qui fait suite à la famille des AMX-30 instigué dès la fin des années 50. La version B2 quand à elle a été officiellement mis en service en 1982. Ce char à été construit de deux façons : soit directement neuf sorti en usine, soit rétrofité sur la base de versions précédentes. En effet sur ces formes générales, peu de choses changent extérieurement. cependant dans le détail, nombre de pièces apparaissent ou disparaissent des versions précédentes.

L'électronique en particulier était un nouvel atout pour ce char de nouvel génération. Ainsi, le télémètre-lunette à coïncidence céda la place à un télémètre laser et à la conduite automatique COTAC à séquence de tir très rapide déjà installée sur l'AMX-10RC tandis que la caméra thermique Castor réalisée par Thomson-TRT Défense et installée à droite du canon permettait la détection des cibles à plus de 5000 mètres et leur identification entre 1000 et 3000 mètres.  Sur la gauche de la tourelle prenait place un projecteur-illuminateur en lumière blanche et un nouveau système de vision passif remplaçait l'actif infrarouge des versions précédentes.
Le moteur également subi des changements avec désormais un polycarburant HS 110.2 turbo-compressé de 12 cylindres donnant 680 ch à 2400 tr/mn et une boîte de mécanisme semi-automatique ENC 200 Minerva à convertisseur de couple avec commandes électro hydrauliques et direction hydrostatique.

 Ce char étant un engin comparable aux M-48/M-60 Patton Américain ou encore au Léopard Allemand, c'est donc naturellement que le CENTAC s'en dota.
système de simulation de tir sur le canon de l'AMX-30

Les AMX-30 B2 de la FORAD (acronyme pour "FORse ADverse") ont toutefois des particularités notables comparés aux AMX-30 B2 classiques.

En effet, devant jouer des rôles d'"ennemis" ces engins sont souvent maquillés avec des accessoires.

Pour les plus notables citons les bidons à l'arrière (comme sur certains chars soviétiques) un faux Snorkel derrière la tourelle, un faux extracteur de fumée sur le canon, La TVBNL a été entourée de tôle pour simuler le phare IR des T-72, un ingénieux marche pied a été ajouté sur le devant du char permettant de monter dessus plus facilement et plus rapidement, ......

A l'encontre, d'autres choses ont été enlevés comme le coffre de nuque de tourelle et du coffre NBC qui va avec. Le téléphone de troupe ou encore l'ANF1 de tourelle ont également été enlevés entre autres choses.
un des systèmes de détection laser sur la tourelle
Un des autres ajouts majeurs sur ces chars est bien sur le système de simulation des feux et de recueil de données : grâce à des simulateurs de tir laser basse intensité et au système informatique CENTAURE, tous les feux sont simulés et sanctionnés.

La couleur de ces engins était au début identique aux autres chars français (trois tons OTAN)
Puis un premier bariolage a été mis dessus avec différentes couleurs afin de le différencier plus facilement (il avait alors des taches noir, blanc, marron et vert très vif)
Puis le camouflage FORAD à finalement été standardisé d'abord en 4 couleurs : "gris, bleu, noir et gris/bleu" puis ensuite par facilité tout les engins ont fini par être bariolé en bleu-gris et en noir OTAN.
Les bandes étant peintes approximativement aléatoirement. certaines similitudes sont observables, mais cependant rien de comparable avec les couleurs de l'armée en 3 tons qui sont eux soumis a de strictes schémas de formes et de couleurs.  


Remerciement spécial à la cellule de communication du CENTAC ainsi qu'aux soldats et officiers qui nous ont reçu pour notre reportage.
Blason du Centac avec la devise "Vae Soli" qui signifie "Malheur à celui qui va seul"



Translated by "Merlin Robinson"
The
AMX-30B2 is a French battle tank which followed the AMX-30B into service in the 1980s. The AMX-30B upon which the AMX-30B2 was based began development in the late 1950s. The first AMX-30B2 batches entered service in 1982. AMX-30B2s were procured newly built from 1982-1985 and thereafter on the basis of upgrading existing AMX-30B battle tanks.  In general form, the family resemblance remains, despite numerous detail changes from the AMX-30B. Many detail changes were made throughout the AMX-30B2 program, which was conducted over nearly a decade by GIAT at the Atelier de Roanne. Modern electronics in particular were a boon for the new generation AMX-30B2 battle tank. Thus, the optical coincidence rangefinder and gunner's telescopic sight of the AMX-30B gave way to a laser rangefinder and the computerized COTAC fire control system (as well as the DIVT-13 low light camera system). These proven systems were already successfully proven on the GIAT AMX-10RC. Later versions of the AMX-30B2 mounted the DIVT-16 Castor thermal gunnery camera made ​​by Thomson-TRT (Thales) installed on the right side of the mantlet. The DIVT-16 permits target detection at over 5,000 meters and target identification between 1000 and 3000 meters. On the left side of the mantlet the white light projector was retained in form of the PH-8B previously used as an infrared projector.

The engine also underwent changes. The Hispano Suiza HS110 engine was replaced with a turbocharged version giving 680 hp at 2400 rpm and ENC 200 Minerva semi-automatic transmission with electrohydraulic controls and hydrostatic steeringThe AMX-30B2 was comparable to the American M-60A3 Patton or the German Leopard 1A5, so it's natural that CENTAC keeps them as useful OPFOR equipment.

An article about the center is visible at this address:
http://militaryphotoreport.blogspot.fr/2014/06/centac-OPFOR-5e Regiment de-dragons.html

The AMX-30B2s operated by the FORAD (FORAD is the acronym for "Force Adverse", translating literally to OPFOR) have significant particularities compared to the conventional AMX-30B2. Indeed, to play the roles of "enemy" these vehicles have been extensively disguised with accessories. The most notable additions include the fuel drums fitted to the rear of the tank (like on some Soviet tanks), a false shnorkel behind the turret, a fake fume extractor on the barrel, the CASTOR camera surrounded by sheet metal to simulate the IR projector seen on some Soviet tanks. An ingenious addition is the foot sling added to the front of the hull to ease mounting up for the crew...

In contrast, other parts were removed, such as the NBC box fitted to the turret bustle. The infantry phone box and the ANF1 cupola machinegun were also removed among other things. One of the other major addition to the tanks is on the combat simulation system, which includes amber flashers and laser detection sensors and the CENTAURE computer system. All hits are registered by the system and are recorded. The original colour of these vehicles when the FORAD was formed was identical to that carried on other contemporary French tanks (three tone NATO pattern), but this was followed by the adoption of other camouflage patterns (including a 4-tone scheme based on gray, blue gray, black and green). The FORAD standardised on blue-gray background and NATO black stripes to standardize the pattern. The black stripes are painted randomly, similarities are observable, but still nothing like the precise pattern of the French standard 3-tone camouflage patterns.


For more pics of AMX-30 FORAD, go to :   https://www.flickr.com/photos/75387893@N03/sets/72157644533845589/

Différentes pièces pour grimage : Faux bidons à l'arrière, faux snorkel, ...
Exemple d'AMX-30 D, le dépanneur sur AMX-30
Pot de fleur d'un AMX-30 dans le camp du CENTAC