Friday, February 27, 2015

"Pulsar" exercise with Luftlandebrigade (Bundeswehr)

  Dans le cadre d'une restructuration de la Bundeswehr, de grand changements vont s'opérer dans les unités de parachutistes. Auparavant, il y avait deux brigades: La 26ème Brigade parachutiste (Sarre) et 31 Brigade Parachutiste (Basse-Saxe). Maintenant, il y aura à l'avenir de plus petites organisations. En plus des deux premières, il y aura une nouvelle "brigade aéroportée 1". Le site sera Zweibrücken / Sarre. ces unités aéromobiles comprendrons comprennent: Des forces de reconnaissance aéroportées, des unité aéroportée 310 270 ingénierie, de unités de soins médicaux intégrés avec un nombre plus important de personnel paramédical aéromobiles.

La nouvelle structure est actuellement en plein changement et sera achevé d'ici le 1er Avril 2015. Ensuite, les différents régiments seront entièrement prêt à l'emploi. Le LLReg 31 affecté à des opérations d'évacuation principalement, unités qui pourra être opérationnel en quelques heures dans le monde entier.
et le LLReg 26 qui sera utilisé quand à lui pour tout type de soutient aéromobile, également
dans le monde entier.

L'exercice "PULSAR" a été réalisée par une parties du Régiment aéroporté du 31. La simulation consistais en partie a évacuer des citoyens allemands de la centrale d'Ensdorf. Puis la centrale doit être occupée par les soldats pour la sécurisation, et l'évacuer le plus rapidement. La sécurité militaire s'effectue par des tireurs embusqués, des unités de fantassins parachutistes et aéroporté, et est appuyé par le soutien de la police militaire et des unités ambulanciers. Le dispositif est compléter par des hélicoptères et des véhicules aérotransportées.

Pour plus d'informations sur la nouvelle organisation des brigades Allemandes

Un remerciement spécial au Capitaine Anne Schönberger.
Texte :
PzBrig15 / Caméra de combat-Europe


As part of a restructuring Bundeswehr will greatly change your parachute units. Previously, there were two brigades: The 26th Parachute Brigade (Saarland) and 31 Parachute Brigade (Lower Saxony). Now, there will be in the future, small organizations. There are now two regiments exist in the future. As senior management, there will be a new "Airborne Brigade 1". The site will be Zweibrücken / Saarland. Besides the two regiments still airmobile support units include: Airborne Reconnaissance Airborne unit 310 270 engineering and integrated medical care by first responders and airmobile paramedics.

The new structure is currently in change and will be completed by April 1st 2015. Then the two regiments will be completely ready. Then LLReg 31 for evacuation - units to be operational within hours worldwide. The LLReg 26 will be ready for airmobile supports all units of the armed forces. Worldwide.

Exercise "PULSAR" was performed by parts of the Airborne Regiment 31. It was assumed fictitious German citizens to be evacuated from the Ensdorf power plant. The center was occupied by the soldiers, saved and evacuation completed quickly. Military security by snipers, fuse units was completed with the support of the military police and paramedics. You may complete a discharge of such vehicles or helicopters depending on the location of the object. according to the order and after the threat to the site

More pics on Flick-R pages :

https://www.flickr.com/photos/75387893@N03/sets/72157650657147910/ 
http://miliaryphotoreport.blo
Mungo ESK (Einsatzfahrzeug Spezialisierte Kräfte)
Évacuation de blessé par hélicoptère
Maître-chien
German sniper
German soldier
Mungo ESK (Einsatzfahrzeug Spezialisierte Kräfte)
Helicoptère Bell UH-1 dit "Huey"
Mungo avec la centrale d'Ensdorf en fond

Thursday, February 12, 2015

AMX AuF1 du 40ème régiment d'artillerie

2015 démarre avec un premier déplacement de l'équipe MM dans la région de Suippes et plus précisément au 40ème Régiment d'Artillerie qui abrite les fameux modèles de système d'artillerie sol-sol français montés sur un châssis d'AMX 30, aussi plus simplement appelé AuF1.
Ces canons automoteurs sont connus mondialement, en particulier pour avoir connu le feu entre les mains de la France lors du conflit
en ex-Yougoslavie sur le Mont Igman ou il remplira brillamment ces missions. Mais également lors de conflits plus lointains comme la guerre Iran/Irak où l'engin sera utilisé par l'armée de Saddam Hussein.
Également utilisé par Koweit et l'Arabie Saoudite, c'est en 1972 à l'Atelier de Construction de Roanne en France que le premier prototype verra le jour. Et des 1979 une première pré-série de six engins sont expérimentés directement en régiment, à l'époque déjà c'est le 40e RA qui sera choisi pour les tests.
Il faudra cependant attendre les années 80 et le contrat pour la fourniture à l'Irak pour que les engins de série soient produit et utilisés dans l'artillerie française.

D'abord basé sur un châssis d'AMX-30 B, il sera placé sur AMX-30 B2 en 1998 (s'appelant désormais de sont nom complet "AUF1 TA")
Armée de son canon de 155mm intégré dans la tourelle 155 Grande Cadence de Tir (155 GCT) fabriqué par l'Établissement d'Études et de Fabrication d'Armement de Bourges. Il possède un armement secondaire avec une mitrailleuse 12.7mm monté en tourelle. 4 lance grenade fumigène parachève l'armement.
4 hommes sont nécessaires au bon fonctionnement : le chef de pièce ; le pilote ; le pointeur et le radio/artificier/chargeur.

Au jour d'aujourd'hui le 40ème RA possède, en plus de ces AMX AuF1, des "camions équipés de système d’artillerie" appelés "Caesar" qui feront sans doute l'objet d'un autre reportage.
Également à venir vous pourrez découvrir les systèmes de simulation de tir AUF1 ainsi qu'un entrainement au tir sur terrain de manœuvre.
Ceci bouclera alors notre étude sur ce mythique canon automoteur déjà disponible en maquette à l'échelle 1/35 dans divers marques, et prochainement au 1/72 chez Model-Miniature pour les amateurs de modèles réduits.

Nous souhaitons remercier chaleureusement les soldats et officiers du 40ème RA qui nous ont reçu et qui nous ont permis de travailler dans des conditions optimales, ainsi que les personnelles qui nous ont guidé tout au long de notre journée de travail avec un grand professionnalisme.
Merci beaucoup à eux.
Logo du 40ème RA sur un canon d'AUF-1 avec comme devise
"Sursum Corda"
qui signifie "Haut les cœurs"
   
Translated by "Merlin Robinson"
2015 has started with a first trip of the MM team to the Suippes region and specifically to the base of the 40th Artillery Regiment. Suippes is home to the famous French self-propelled artillery system mounted on an AMX 30 chassis, known as the Au-F1 TA.
The Au-F1 self-propelled guns are known worldwide, especially for their use in French hands during the conflict in the former Yugoslavia on Mount Igman, where they brilliantly fulfilled their fire missions. The design is forty two years old, the prototype first being displayed at the 1972 Satory exhibition. The GCT was first adopted by Saudi Arabia with deliveries starting in 1979, followed by an order for eighty five vehicles by Iraq. The first versions of this vehicle were marketed as the GIAT AMX-30 GCT. Their first action was in Iraqi hands during the Iran / Iraq war.

It was not until 1979 that the first six pre-production machines underwent user trials for the French Army, and the 40th Artillery Regiment was selected to conduct these tests. France adopted the type in 1980 but production for French orders did not begin until 1981 because priority was given to producing the Iraqi order. In 1990 the type was also adopted by Kuwait. These advanced self-propelled guns were crewed by four men, and they have served the French artillery in four versions for nearly 35 years.

Originally based on the AMX-30 chassis (with a glacis-mounted auxiliary power unit), the AMX-30B2 chassis was evaluated as a logical upgrade in the late 1990s, with deliveries of 104 rebuilt vehicles starting in 2004 as the Au-F1 TA.  The GIAT 155mm Grande Cadence de Tir gun was specially designed for automatic loading and was built (along with the rest of the Au-F1 turret) at EFAB Bourges. It was a remarkable turret design because it allowed a very high rate of fire for a medium artillery piece as well as coordination between an entire regiment's guns thanks to the ATILA and subsequently the ATLAS fire control system. The hull construction and integration of the completed vehicle took place at the Atelier de Roanne. The Au-F1 TA is the final version of the Au-F1 family, and this series was entirely based on remanufactured AMX-30B2 tank hulls, remanufactured turrets from the original Au-F1 series, and new computerised technology. This was a triumph of economy and offered the French army a far more capable weapon than the original Au-F1 at a fraction of the cost of buying new vehicles. Like the earlier versions, the Au-F1 TA carries a 12.7 mm heavy machine gun for local defence and four smoke dischargers.

Today the 40th RA is equipped with up to 16 Au-F1 TA, as well as the CAESAR truck-mounted 155mm piece, which will form the subject for a future story. Soon, the MM staf go to take pics at a military exercise with this regiment.  Models of the Au-F1 series are available in 1:35th from three different manufacturers
and in future from Model Miniature in 1/72 scale.



For more pics of AMX 30 Au F1 , go to : https://www.flickr.com/photos/75387893@N03/sets/72157644533845589/
More pics of the back of the turret with open doors :
https://plus.google.com/u/0/photos/117224260261343437775/albums/6115595170404255777

AMX AuF1 TA de face
Tourelle 155 GCT tourné et canon incliné
Vue intérieur du tub du canon de 155mm
Culasse de tir à l'intérieur de la casemate
Moteur déposé à côté de son engin
Tourelle tourné et canon levé au plus haut